26 févr. 2008

Tête carré

En fait rien. En fait tout. Voila que cette allée, cette présomptueuse courbe, m'emmène contre mon gré, vers mon rêve oublié. Je ne pense plus, je rêve. D'un ciel sans absence, d'un univers dépouillé. Des vieux fous à chaque coins de rues, des enfants colorés, des idées pleins la tête, des conneries sans arrêts. Une musique qui cracherais à la gueule des idées préconçus. N'étouffe pas ton rire. Rythme tes pensées a ton blues intérieur. Photos : Montmartre et Beaubourg.
Posté par Pseudo Incorrect à 18:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 févr. 2008

A une passante, Baudelaire.

La rue assourdissante autour de  moi hurlait. Longue, mince, en grand deuil,  douleur majestueuse, Une femme passa, d'une main  fastueuse Soulevant, balançant le feston et  l'ourlet ; Agile et noble, avec sa jambe de  statue. Moi, je buvais, crispé comme un  extravagant, Dans son œil, ciel livide où  germe l'ouragan, La douceur qui fascine et le  plaisir qui tue. Un éclair… puis la nuit ! - Fugitive beauté Dont le regard m'a fait  soudainement renaître, Ne te verrai-je plus que... [Lire la suite]
Posté par Pseudo Incorrect à 00:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 févr. 2008

Doux crin voluptueux

De mon ésprit sortes des lignes,de ma main je les interpretes,par mon corp je leur donne vie.
Posté par Pseudo Incorrect à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]